(Fr)

Objectifs

  • Valoriser le code de calcul Hydra par une interface graphique attrayante
  • Assurer l’intégrité des données en prenant en compte les contraintes “métier”
  • Améliorer la productivité

Architecture

Démarche projet

Oslandia accompagne la refonte du produit : QGIS est utilisé comme base pour le développement du pré-processeur et du post-processeur graphique du code de calcul : maillage, cartographie dynamique des hauteur d’eaux, profils en long et graphes d’évolutions temporelles.

Un nouveau modèle de données, compatible SIG, est mis en place.

Les fonctionnalités de pré-traitement et l’intelligence métier sont directement implémentées en base de données (approche « base épaisse ») ce qui permet notamment de fournir un web service de calcul. Le rendu cartographique interactif des résultats de calcul est possible grâce à un module python (meshlayer) développé par Oslandia dans QGIS, qui met à profit l’accélération graphique matérielle avec OpenGL.

Réussite

Au delà des réussites techniques du projet, le dialogue entre les experts d’Hydratec et ceux d’Oslandia a fait émerger des concepts novateurs à l’intersection de la simulation hydraulique et des SIG (Duran, Lepelletier, Mora, « Development of a hydraulic modelling platform within an open source environment », SIMHYDRO 2017, Nice, 14-16 June).

Au delà des réussites techniques du projet, le dialogue entre les experts d’Hydratec et ceux d’Oslandia a fait émerger des concepts novateurs à l’intersection de la simulation hydraulique et des SIG (Duran, Lepelletier, Mora, « Development of a hydraulic modelling platform within an open source environment », SIMHYDRO 2017, Nice, 14-16 June).

Au delà des réussites techniques du projet, le dialogue entre les experts d’Hydratec et ceux d’Oslandia a fait émerger des concepts novateurs à l’intersection de la simulation hydraulique et des SIG (Duran, Lepelletier, Mora, « Development of a hydraulic modelling platform within an open source environment », SIMHYDRO 2017, Nice, 14-16 June).

Leave a Reply